Nouakchott: le marché des fruits et légumes retrouve ses couleurs

Le360afrique – En Mauritanie, le marché des fruits et légumes importés du Maroc retrouve le souffle et les couleurs après 3 semaines d’une pénurie ayant entraîné une forte flambée des prix pour toutes les denrées (tomate, citron, carotte, chou, orange, mandarine…).

Une situation créée par les provocations des séparatistes du front Polisario, qui ont bloqué pendant plus de 3 semaines le passage frontalier d’El Guerguerat (situé à 55 kilomètres au Nord de Nouadhibou et 500 km de Nouakchott)- partie intégrante d’une zone tampon créée à la faveur d’un cessez-le-feu en vigueur depuis une trentaine d’années, sous le contrôle de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

C’est par là que passent des centaines de camions gros porteurs, qui approvisionnent le marché mauritanien et celui de l’espace de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en fruits et légumes.

Ce blocus, véritable acte belliqueux vis-à-vis du Maroc, de la Mauritanie et des Etats de la CEDEAO, remettant en cause les principes de la libre circulation des personnes et des biens, et une violation de fait du cessez-le-feu de 1991, a été levé grâce à une opération de l’armée marocaine organisée vendredi dernier.

Dans l’intervalle, des conteneurs de légumes et fruits convoyés par voie maritime depuis le Maroc sont arrivés au port de Nouakchott et alimentent le marché de «Mosquée marocaine» depuis ce mardi. Les étals sont à nouveaux pleins et les prix reviennent progressivement à la normale.

Ce constat établi sur place est corroboré par les témoignages des vendeurs et des clientes faisant quotidiennement le marché. Illustration avec les propos d’Aminata Ndoye, cliente, qui indique que tout est rentré dans l’ordre après la pénurie persistante des semaines écoulées et « remercie Allah ».

Tirhale, grossiste marocain, se réjouit de l’arrivée des fruits et légumes par voie maritime, puis de l’ouverture du passage d’El Guerguerat, qui a permis la reprise du trafic des camions, avec la perspective d’un approvisionnement en grande quantités au cours des prochaines heures.

Ahmed Abeid, vendeur, donne des indications précises sur la baisse des prix des différents produits au cours des dernières heures, suite à l’arrivée de navires venus du Maroc.

Ali ould Ahmed, vendeur de fruits et légumes, affirme que tout est rentré dans l’ordre après la terrible pénurie des 3 dernières semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *