Les journalistes et bloggeurs à l’école des bonnes pratiques

Communiqué de Presse

Dans le cadre du projet par Corim sur la promotion de la cohésion sociale de la citoyenneté en prévention à toute sorte de violence, le réseau des journalistes mauritaniens contre l’extrémisme violent RJMCEV a organisé un Atelier de formation sur les techniques de communication, la collecte et la diffusion de l’information pour le renforcement des capacités des journalistes et blogueurs évoluant dans les médias alternatifs. 30 jeunes issus des communes d’Elmina, Riyadh, Arafat et Toujounine ont participé à cette session de formation qui s’est tenue du 14 au 16 octobre 2020 au centre Espace Camara. Les travaux se sont déroulés en présence du président du RJMCEV qui à l’ouverture de l’Atelier situé le contexte de cette formation qui souligne « vient renforcer les capacités des jeunes journalistes dans l’amélioration de leur méthodologie en vue de les accompagner à mieux jouer leur rôle de pourvoyeurs d’informations crédibles ». Pendant 3 jours les bénéficiaires de ce projet suivront des modules axés sur la maitrise des techniques de communication et l’usage des termes appropriés pour une bonne diffusion de l’information. En tant que futures acteurs de prévention de toute forme de violence, les journalistes issus des quartiers ciblés auront pour mission de sensibiliser, alerter sur lés événements et situations pouvant nuire à l’unité, la cohésion sociale. En l’absence d’informations avérées, la propagande et l’intoxication pourraient alimenter les rumeurs et l’amalgame sur des sujets aussi sensibles et du coup remettre en cause l’esprit de la cohabitation et du vivre ensemble. L’animateur de l’Atelier a abordé des aspects importants sur la communication qui revêt à la fois des avantages qu’inconvénients. Tout en mettant l’accent sur la responsabilité des journalistes dans les pratiques perverses qui pourraient entrainer des dérives intercommunautaires. Les blogueurs ont la lourde mission d’apaiser les tensions et de prévenir les propagandes et discours divisionnistes. Dans un monde où la communication est devenue une arme redoutable les journalistes ont besoin d’affiner leurs connaissances et savoir-faire pour se dresser en rempart contre les prêcheurs de la surenchère. En mettant en place un réseau des jeunes pourvoyeurs d’information, le RJMCEV cherche à répondre l’urgence de combler le vide dû à une absence de relais des journalistes sociaux formés et avertis capables de déconstruire les messages à caractère radical et idéologiquement pervers. Au sortir de cette formation les jeunes auront acquis les règles de base et les bonnes pratiques pour changer l’environnement social et atténuer les risques du basculement de la jeunesse dans la violence.

Le 17 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *