La caravane de l’UPR s’engage sur le front social à l’occasion du mois de ramadan dans un élan d’entrain et de solidarité religieuse. Les actions à l’endroit des populations des quartiers pauvres se succèdent avec la même ferveur, le même espoir mis au service des habitants des quartiers déshérités qui ont besoin d’être soutenu en ce mois bénit où l’impératif du devoir religieux impose plus de générosité à l’égard des couches vulnérables. C’est au nom de cet humanisme que des kits de produits alimentaires prêts à la consommation sont remis aux familles qui observent le jeun dans tous les endroits de la ville. Le décor de telles actions est visible à l’approche de la rupture du jeun d’un quartier à un autre. L’enthousiasme s’affiche sur des visages qui retrouvent la gaité à travers un geste qui console. Le ramadan ouvre les portes de la baraka . Les équipes de l’UPR s’y donnent à cœur joie avec les mêmes dispositions à faire de l’action sociale une locomotive de l’humanitaire.