Communiqué de Presse

24 juillet 2019
P4P : Francis Ansong
Email : comms@crea-p4p.com

Atelier de Réflexion sur le Rôle de la Femme dans la Prévention de la Radicalisation et la Lutte Contre l’Extrémisme Violent au Sahel
Nouakchott, le 24 Juillet 2019 – Le programme Partenariats pour la Paix (P4P), financé par le peuple américain à travers l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), et en collaboration avec l’ambassade des Etats Unis d’Amérique en Mauritanie, a organisé les 24 et 25 juillet une rencontre intitulée « Atelier de Réflexion sur le Rôle de la Femme dans la Prévention de la Radicalisation et la Lutte contre l’Extrémisme Violent au Sahel », avec trente (30) participants issus de la société civile du milieu éducatif et de l’entreprenariat.
Cet atelier avait pour objectif d’accroitre la capacité des leaders de la société civile et du milieu entrepreneuriale à appréhender le rôle des diffèrent membres de la société dans la prévention de l’extrémisme violent, en mettant l’accent sur les facteurs incitatifs, attractifs et la résilience des initiatives féminines faces à l’extrémisme violent.
En effet à la suite des formations sur la compréhension commune de l’extrémisme violent par les leaders de la société civile, et de celle des journalistes sur l’apport des médias dans la prévention de l’extrémisme violent, P4P vise à lancer la réflexion sur le rôle de la femme dans la prévention de l’extrémisme violent pour mieux cerner les contours de ce phénomène. Les capacités des participants de l’atelier ont été renforcées sur les actions à entreprendre pour une résilience effective face à l’extrémisme violent. Les recommandations réunies seront compilées et partagées afin de mieux endiguer les vulnérabilités de femmes liées à l’extrémisme violent.

NOTES AUX RÉDACTEURS :
Le programme Partenariats pour la Paix (P4P) est un projet de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) qui contribue à la réalisation de l’objectif du gouvernement américain de réduction de la vulnérabilité à l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest. Ce programme de cinq ans (Septembre 2016-Septembre 2021) travaille avec les parties prenantes aux niveaux régional et national en Afrique de l’Ouest, afin de développer une compréhension commune de l’extrémisme violent dans la région du Sahel. P4P vise également à améliorer la capacité institutionnelle des organisations et des gouvernements à mettre en œuvre des approches de prévention de l’extrémisme violent plus efficaces et bien coordonnées. A ce stade, le projet couvre le Burkina Faso, le Tchad, le Niger, la Mauritanie, et le G5 Sahel.