Ghazouani à la recherche de l’oiseau rare : Nebghouha M Mohamed Vall pressentie pour le MEN !

L’ancienne ministre et dame de fer de l’éducation nationale du temps de Sidi Ould Cheikh Abdallahi est pressentie pour occuper le poste de ministre de l’éducation nationale. Selon une source l’ex-ministre qui officiait comme experte en sciences de l’éducation auprès de la banque mondiale ferait son comeback dans le prochain gouvernement pour conduire la reforme de la grosse machine éducative du pays. Un secteur qui a du mal à redécoller après une série de réformes mal en point qui ont dégradé le système et produit des générations d’analphabètes. La nouvelle configuration consacrerait une énième fusion des départements du fondamental et du secondaire. Le séjour qu’elle a fait dans ce secteur clé et anarchique avait permis d’entamer une série de mesures structurelles et institutionnelles qui avaient commencé à avoir des impacts positifs tant sur la maitrise de la carte scolaire que sur la gestion efficiente des ressources humaines qui auront raison de son départ. Une campagne acharnée avait été déclenchée contre elle par des lobbies hostiles à la remise à niveau du secteur éducatif notamment les milieux chauvins qui ne voudraient pas d’un enseignement scientifique et pédagogique rationalisant les compétences et la qualité au détriment de l’anarchie et de l’incurie ambiante. Si ce retour est confirmé dans le prochain gouvernement ce serait un nouveau départ pour l’assainissement du premier pilier du développement d’autant plus qu’il constitue une priorité dans les engagements du Président Ghazouani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *