Pourquoi Aziz voulait assister aux funérailles de Deby ?

 

Alors qu’il est sous le coup d’une contrainte judiciaire lui interdisant de sortir de plus d’un rayon de 500 m, l’ancien Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz avait exprimé aux autorités judiciaires l’obtention d’une autorisation pour assister aux funérailles du président Idriss Deby mais sans suite. D’aucuns se demandent pourquoi un tel acte de la part d’un homme sous contrôle judiciaire de chercher à se rendre à des obsèques où sa présence serait surprenante dans le contexte actuel et de plus désormais hors du cercle officiel international. Voilà bien qui prêterait à interprétations et spéculations sur les mobiles de ce projet d’avance impossible. Est-ce une manière de tester les dispositions de la justice mauritanienne, mieux pour lui signifier par cette demande qu’il n’a aucune considération pour la décision d’interdiction de circuler qui le frappe ou tout simplement un jeu de divertissement médiatique auquel il aime se livrer depuis ses déboires avec la justice. L’homme accusé du plus grand scandale financier en Mauritanie n’hésite pas de profiter de la moindre occasion pour faire passer un message et afficher  une certaine autorité  pour se défendre des accusations qui sont portées contre lui. S’agissant des obsèques de Deby auxquelles a participé le Président Ghazouani , on raconte que ce dernier allait envoyer un représentant au Tchad . Mais les agitations de son ancien mentor auraient poussé à son déplacement. Aziz voulait –il adresser une sorte de signal pour témoigner des relations personnelles qu’il entretenait avec Deby et qu’il tenait à rappeler au fils Mahamat pour ravir la vedette à Ghazouani ? En tout état de cause, Aziz ne manquait pas d’utiliser cette carte pour sortir de sa solitude et se remettre au devant de la scène internationale quitte à exploiter des pompes funèbres pour faire parler de lui. Dans ses interviews à la presse, Aziz a plusieurs fois fait allusion à ses relations personnelles avec certains de ses ex-pairs qui l’auraient même encouragé à rester au pouvoir s’il le désirait. Deby en ferait-il partie ?
Aziz a toujours vanté sa bravoure et exploité diplomatiquement son rôle de champion dans la lutte contre le terrorisme au sahel pour que les esprits se souviennent et pour que la communauté internationale dans les circonstances actuelles de la mort d’une figure antiterroriste qu’est Deby pense à un baroudeur comme lui pour jouer un rôle de premier plan
Rien n’est moins sûr !  l’homme a certainement d’autres subterfuges à réserver tant qu’il est libre de faire ses sorties médiatiques qui lui fourniraient l’oxygène nécessaires pour surmonter  les souffrances de ses mauvais rapports avec son prédécesseur à qui il ne semble pas pardonner ce qui lui est arrivé ! L’histoire nous en dira plus !

Rénovateur 2142

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *