La CUPAD qui regroupe en son sein l’Alliance populaire progressiste (APP); Sawab et Wiam a réitéré son appel au report des assises préparatoires du dialogue.
Boidiel Ould Houmeïd, président de Wiam qui s’est exprimé dans le cadre de la cérémonie de passation de présidence de la CUPAD à Abdessalam Ould Horma, dirigeant de Sawab, cela en présence de Messaoud Ould Boulkheir, leader d’APP, a en outre laissé entendre que la CUPAD à entreprendre une médiation afin de trouver un terrain d’entente entre le pouvoir et le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDD) favorable à un dialogue national inclusif seul capable d’apporter une solution à la crise qui connait le pays.
Il a dit avoir rencontré le président dans les heures qui ont suivi l’ouverture des assises préparatoires du dialogue – boycotté par le FNDD mais également par l’Alliance pour la justice et la démocratie / Mouvement pour la rénovation (AJD/MR) dirigée par Sarr Ibrahim Moktar – afin de lui faire part de la nécessité d’un report.
Le président est-il favorable à un report? A quelles conditions? Que pense le FNDU d’une médiation de la CUPAD ? Ould Houmeïd n’a pas donné plus de détails sur la teneur de sa rencontre avec Aziz. Il s’est contenté de dire que des discussions sont en coulisses pour essayer de trouver un terrain d’entente favorable à un dialogue inclusif national.
Si jamais elle entreprenait une médiation, la CUPAD réussira-t-elle à créer les conditions favorables à la tenue d’un dialogue inclusif ? Le pari sera difficile à réussir. Là où le pouvoir semble vouloir aller vite en besogne. Le Forum national pour la démocratie et l’unité clame de son côté que «la règle de base de tout dialogue est l’accord préalable des parties sur son format, son contenu et son organisation».
Moussa Soumaré