La terrible agonie de l’école de N’Diago

Voilà au moins deux décennies maintenant que l’école fondamentale de N’Diago (commune du Trarza), va de charybde en scylla. En effet, cet établissement qui a été un pourvoyeur important, en élèves, du lycée de Rosso semble, depuis belle lurette, condamné à un trépas certain, à cause d’un manque chronique d’enseignants. Ceux, rarissimes qui y sont mutés ne satisfont point la demande. Et pourtant, les parents d’élèves effectuent régulièrement des démarches auprès de la DREN de Rosso !
Pire encore, au seuil de l’année scolaire 2019-2020, l’espoir était permis, avec la volonté manifeste du nouveau Président de Républiquede « secouer le mammouth », en réformant le secteur de l’Education Nationale. Parents et élèves croyaient que, pour une fois, leur école seraient suffisamment pourvus en enseignants. Malheureusement, il n’en a rien été. Et, comble du ridicule, cette école, qui comporte six sections de vingt-cinq élèves en moyenne, ne compte, tenez-vous bien, qu’un seul enseignant. Tout dernièrement, ils s’attendaient à ce qu’avec le recrutement des prestataires de service, la situation fût réglée. Eh bien, ils ont tiré des plans sur la comète !
Sans vouloir nous poser en Don Quichotte, nous affirmons avec force qu’une solutionidoine doit être trouvée illico presto, non seulement pour répondre aux cris de détresse de parents d’élèves désabusés, mais aussi et surtout, pour permettre à d’innocents gamins de jouir d’un droit des plus élémentaires : celui à l’éducation.
Osons espérer que le grand corps malade ne sera pas euthanasié.
Youssouf DIEYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *