Mr Ngaidé Abderrahmane Hamath député de la moughataa de Boghé au Rénovateur Quotidien

Voudriez –vous tout d’abord vous présenter aux mauritaniens ?

Permettez- moi d’abord de présenter mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de paix au peuple mauritanien et particulièrement au Président de la République, son excellence Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et son gouvernement pour le premier an de son investiture à la magistrature suprême. Merci de m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer dans les colonnes de votre journal connu pour la place importante qu’il occupe sur l’échiquier médiatique.
Pour me présenter, je m’appelle Mr Ngaidé Abderrahmane Hamath , ingénieur en informatique , député de la Moughataa de Boghe , 4ème secrétaire du bureau de l’assemblée nationale , 2eme vice-président du groupe parlementaire de l’UPR et Président du Groupe Thématique Education , Unité nationale et cohésion sociale.

Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a bouclé une année à la tête du pays, quelle bilan faites –vous de son programme ?

S’agissant de mon appréciation de son programme au cours d’une seule année de l’investiture de son Excellence Mohmed Ould Cheikh El Ghazouani dans ses fonctions présidentielles, je dirai que c’est une appréciation de satisfaction, de confiance et surtout d’espoir.
En effet , lors de son discours de candidature le 1er mars au stade Cheikh Ould Boidiya , devant des milliers de personnes , en rendant hommage à tous les anciens présidents, mauritaniens , depuis l’indépendance, de 1960, il a fait comprendre à tout citoyen qu’il est un homme d’Etat qui a longtemps observé ce qui se passe en Mauritanie et a suffisamment constaté les dysfonctionnements et les insuffisances qui remarque –t-il sont inhérentes à toute œuvre humaine. Il annonçait déjà une tournure inédite dès l’entame de sa campagne présidentielle en se plaçant au-dessus des partis, des castes, des tribus qui composent la Mauritanie. C’était donc un discours très consensuel, annonciateur de changement pour le bien-être du citoyen mauritanien. il a d’abord séduit certains membres de l’opposition et des milliers de citoyens mauritaniens en dévoilant une liste de priorités dans le sens d’une discrimination positive en faveur des couches qui s’estiment marginalisées par les systèmes précédents , la reforme du système éducatif et la promotion de la femme et de l’emploi chez les jeunes. Dès son arrivée son excellence le Président Mohmed Ould Cheikh El Ghazouani a gagné la confiance et suscité les attentes chez les franges marginalisées grâce à des actions concrètes qui ont permis à chacun de se sentir chez lui dans un climat de liberté , de justice et de sentiment de vivre dans la dignité. Il a su engager la concertation, l’ouverture politique, le rassemblement de notre Nation et faire la convergence des points de vue des acteurs politiques sur les grandes questions d’intérêt national dans un climat politique apaisé. Il a choisi un gouvernement en charge de mettre en œuvre son programme axé sur la consolidation de l’Etat de droit au service du citoyen ; la réorientation de l’économie nationale vers la production et la transformation ; une justice sociale facteur de consolidation de la cohésion et de l’unité nationale. Il faut aussi saluer le climat d’ouverture aux leaders de l’opposition, le renforcement de la liberté de la presse à la clé une réforme en cours visant à professionnaliser les médias pour les rendre plus aptes à jouer leur rôle de service public de l’information. En plus de l’extension des radios rurales dans les endroits reculés du pays. En redonnant de la crédibilité aux institutions Républicaines, le Président Mohamed Cheikh El Ghazouani a dans son programme, lancé des chantiers de construction du siège de la cour constitutionnelle et des nouveaux locaux de l’Assemblée nationale en phase très avancée.
Notons également l’engagement fort d’une dynamique en matière de diplomatie visant à renforcer le positionnement géostratégique de notre pays à faire connaitre nos potentialités économiques par :
La présentation des principes de base de notre vision diplomatique par rapport au grand défi sécuritaire de notre sous- région et de l’Afrique par son Excellence Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani au forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique. Suivi de l’organisation du sommet du G5 Sahel tenu à Nouakchott
Des réalisations importantes ont été enregistrées dans d’autres domaines en peu de temps tant en matière scolaires, religieuses ( Mahadras, recrutement des Imams et muezzins …) , la pèche, les aménagements agricoles , hydrauliques , extensions électriques. Le secteur de la santé a connu des améliorations notoires qui se sont caractérisées par le renforcement et la modernisation des équipements médicaux et l’accroissement des ressources humaines et la qualité des services. Ce qui a eu des impacts positifs sur la lutte contre la pandémie du covid-19 où la Mauritanie a su anticiper sur les événements grâce à la clairvoyance du Président de la République. Un plan de riposte très efficace a été mis en place pour atténuer les effets de la crise sanitaire. Face à cette pandémie mondiale le Président de la République a instruit le gouvernement à adopter une série de mesure pour aider les couches vulnérables. Il faut dire que le confinement ne pouvait pas se faire sans des mesures d’atténuation des souffrances des populations. Ce qui a emmené le gouvernement à lancer un vaste programme prioritaire qui s’est traduit par la prise en charge par l’Etat de deux mois des factures d’eau et d’électricité en faveur des ménages pauvres et par la gratuité de l’eau et de l’électricité en milieu rural pour le reste de l’année. La mise en place d’une caisse de solidarité qui a permis l’octroi de montants cash au profit de ménages très vulnérables dans tout le pays.

En tant que député de Boghé quels sont les problèmes qui se posent dans votre Moughataa ?

Je rappelle que je suis le député de la Moughataa de Boghé donc des communes de Boghé, Dar El Avia , Ould Birom et Darel Barka. Conformément aux prérogatives que me confèrent la loi mon rôle est de plaider en faveur des populations. Ainsi les problèmes dans la Moughataa tournent autour des services de base : accès à l’eau , à l’électricité , la construction d’infrastructures scolaires, l’affectation de personnel de santé et d’enseignants , le financement d’AGR , les aménagements agricoles , le désenclavement, la prise en charge des semences , les coûts d’exploitations agricoles, la conservation des produits maraichers et leur écoulement pour la vente… et nos interventions en plénière ou auprès des ministres portent sur ces questions. Des réalisations ont été accomplies. La question de l’eau dans la ville de Boghé a connu un début de règlement. L’électrification de l’axe Boghé –Kaedi et Boghé –Rosso et de certaines localités a été faite. Nous avons posé le problème de l’éducation à savoir la construction du lycée de Sarandogou , la construction du Collège de Thialgou , l’extension du collège de Touldé et de Thidé , la construction de lycées dans les communes rurales , la réhabilitation du lycée de Boghé… Présentement nous suivons le problème de l’alimentation en eau à Sarandogou et environs. C’est dire que les élus locaux : maires, députés et les acteurs politiques ne ménagent aucun effort pour satisfaire les besoins des populations.

Un dernier mot ?

D’abord je félicite le nouveau gouvernement dirigé par Mohamed Ould Bilal et dont la composition exprime la volonté du Chef de l’Etat de mettre l’accent sur la gestion efficiente des ressources du pays en consacrant le principe du respect de la chose publique. Et que nul n’est au dessus de la loi. Ma confiance en la sagesse du Président est grande dans son engagement à trouver des solutions à l’unité nationale, la cohésion sociale, le règlement du passif humanitaire, des séquelles de l’esclavage, de l’éducation nationale, la marginalisation de certaines composantes…Enfin nous nous félicitons que pour la première fois dans l’histoire de la Mauritanie de la production d’un rapport d’une aussi grande envergure par une CEP sur la corruption et la gabegie, en toute partialité et responsabilité et que les présumés coupables répondent de leurs actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *