Journée de l’Enfant Africain : « Ensemble contre le travail domestique »

 

La Mauritanie à l’instar de la communauté i internationale a célébré ce 16 juin la journée internationale de l’Enfant Africain (JEA). A  cette occasion Le Reseau Mauritanien Education pour tous Membre de IDAY INT a  organisé à l’ ecole Nessiba  une cérémonie  dédiée à l’enfant africain, dans la commune de Elmina . L’événement a eu lieu dans les locaux de l’inspection départementale en présence de Zeinabou M/cheikh présidente adjointe de ADPDH et coordinatrice de RMEPT à Elmina , des autorités départementales, et d’invités d’horizons divers. A l’entame du programme , le Secrétaire général Monsieur Abidine Ould Cheikh a situé le sens et la portée de cette journée qui met l’enfant au cœur des préoccupations de tous. C’est l’occasion de faire une introspection sur la situation des enfants en Afrique et appeler à un engagement plus soutenu pour protéger l’enfant contre toutes sortes d’abus qui pourraient affecter son épanouissement moral, physique et psychique. En rappelant le massacre de 600 enfants le 16 juin 1976 à Soweto sous le régime inique de l’Apartheid, une date qui consacre depuis 1990 la célébration de cette tragédie, le SG du RMEPT qui a eu une pensée chère à ces âmes juvénile a , au-delà de cette commémoration invité tout un chacun à marquer un temps de méditation pour faire le point de la situation des violations des droits de l’enfant et de prendre des mesures idoines afin d’assurer davantage son mieux être . Le thème de cette 31ème édition est placé sous le slogan : « Ensemble luttons contre le travail domestique ». L’enfant qui doit être entouré de tous les égards, est aujourd’hui protégé par les lois et conventions internationales qui garantissent ses droits à l’éducation, à la santé à l’accès à tous les besoins que lui confère son statut. La Mauritanie dispose en la matière d’un système de justice adapté à toutes les situations où l’enfant est impliqué dans une affaire pénale, civile, faisant référence à toutes les procédures judiciaires  et administratives . Il  système propose une panoplie d’alternatives carcérales ainsi que des voies de réinsertion et de réadaption pour que la détention soit le dernier recours. Pour le RMEPT, la meilleure façon de mettre les enfants à l’abri des fléaux comme la délinquance, l’abandon scolaire, le travail domestique c’est de lui inculquer une bonne éducation, des conditions de vie décente pour un avenir meilleur. C’est le rôle des pouvoirs publics, de la société civile et de tous les acteurs impliqués dans cette problématique. Dans ce cadre , le Réseau mauritanien pour l’éducation pour tous, très engagé dans la promotion des droits de l’enfant , membre et partenaire de l’international Day of the Africain Youth (IDAY) un réseau d’organisations de la société civile africaine qui touche à la santé, à l’éducation et à l’écologie , fidèle à sa vocation et à ses objectifs, marque chaque année de son empreinte la célébration de cette journée. Les enfants d’Elmina étaient à l’honneur au milieu d’une ambiance festive ce 16 juin, avec à la clé, une distribution de Kits à des enfants que le réseau prend en charge dans cette commune populeuse. A la fin de la cérémonie une projection retraçant les différentes actions menées par le RMEPT en Mauritanie a été visionnée par les invités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *