Mouvement des DREN:Qui dit mieux?


Dans une note de service no237 du 17 juin  2021 le ministère de l’éducation nationale a effectué un mouvement des directeurs régionaux de l’éducation, les DREN. Au total ils sont 15 sur toute l’étendue nationale dont 3  pour  Nouakchott. Ce redéploiement régional qui  était très attendu intervient en fin d’année scolaire.  S’il  consacre la promotion de certains privilégiés il  marque l’exclusion de cadres méritants mais surtout la mise à l’écart des franges negro-africaines et haratines quasiment absentes. L’exception confirmant la règle sur cette liste 1.seul negro et 1 hartani. Au grand mépris de la diversité communautaire du pays. Comme d’habitude le népotisme et l’interventionnisme ont relégué à l’arrière plan les critères objectifs censés déterminer le choix des hommes. De telles pratiques aux antipodes de toute politique de refondation de l’école mauritanienne n’augure pas des lendemains meilleurs pour un système qui ne cesse d’être banalisé et saboté par les tenants d’un enseignement livré à des épiciers qui en disposent à leur volonté malsaine. Tout indique que ce mouvement parachève l’état de déconfiture dans lequel patauge un système malade de ses hommes. Au moment où ce département ministériel s’adjuge une nouvelle vocation dédié à la réforme. Est-ce le premier « vrai  faux » pas qui annonce les couleurs de cette  réforme ?

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *