resca_de_la_torture_03.jpg

Finalement la mobilisation des abolitionnistes a apporté des fruits. En effet les domestiques mauritaniennes victimes récemment d’un trafic d’êtres humains sont revenues d’Arabie Saoudite ce vendredi 10 septembre. Leur retour marque la fin d’un calvaire, car c’est bien une descente aux environs qu’elles ont subi en terre saoudienne.

Plaies béantes, traces de brûlures…montrent bien qu’elles été ont battues, torturées. Pis elles auraient été également violées par les bourreaux auxquelles elles auraient été livrées, du moins à en croire Salka une de ces domestiques qui ont été vendues par des prétendus agences de recrutement de travailleuses.
Les dames disent avoir été menées en bateau par ces agences qui sous couvert de recrutement de bonnes se livrent en réalité à un trafic d’êtres humains.
Au-delà la question qui se pose aujourd’hui est de savoir si le crime sera puni ou restera impuni. La libération d’un suspect le 7 septembre dernier indiquerait que les gérants de ces agences qui ont acheminé ces dames ne seront ni interpellés ni traduits devant la justice.

Moussa Soumaré